mardi 1 décembre 2020

Affaire Seznec : les archives du FBI ont parlé

On parle du livre "Affaire Seznec : les archives du FBI ont parlé" :


Affaire Seznec Le Télégramme Le Figaro Le Parisien


Bonjour

Je suis Bertrand Vilain, brocanteur Finistérien, et je viens de publier un nouvel ouvrage sur la mystérieuse affaire Seznec. Ce livre est un spectaculaire dénouement de cette affaire qui a marqué l'histoire de la justice française. Un cold case vieux de bientôt 100 ans est sur le point de trouver enfin sa solution. J'ai enquêté en France et aux Etats-Unis. J'ai été autorisé à consulter des archives américaines et notamment celles du FBI et du fonds Hoover à l'université de Stanford en Californie. Ce que j'ai trouvé est tout simplement fabuleux.

Cette affaire criminelle se situe dans la France des années 20 au sortir de la première guerre mondiale. Deux commerçants bretons, Pierre Quéméneur et Guillaume Seznec partent de Bretagne pour aller à Paris au volant d'une Cadillac Torpédo. Pierre Quéméneur disparait et ne donnera plus jamais signe de vie. Guillaume Seznec est accusé du crime.

La police judiciaire autrement dit la Sureté Générale enquête mais ne trouvera jamais de cadavre. Guillaume Seznec affirme qu'ils allaient à Paris pour mettre en place un commerce de Cadillac vers la Russie des Soviets. Pierre Quéméneur avait rendez-vous avec un mystérieux Américain intermédiaire appelé "Charly". La justice ne trouve pas de traces de cet Américain et affirme que Seznec a menti.

Pourtant, après plusieurs années de recherche, j'ai réussi à mettre au jour cette affaire de Cadillac qui a bien eu lieu en mai 1923. J'ai aussi retrouvé le fameux américain, le soi-disant "Charly" et qui avait rendez-vous avec Quéméneur le samedi 26 mai 1923 à Paris. Cette enquête mêle la grande histoire avec la famine en Russie de 1921-1923, Lénine, Dzerjinski, le chef de la Tcheka, police secrète Soviétique mais aussi l'ancien président des Etats-Unis, Herbert Hoover ainsi que le patron du FBI, Edgar Hoover. Toute cette affaire est le plus incroyable roman d'espionnage et policier du XXe siècle et tout est vrai.

Seznec a bien dit la vérité. Il est maintenant prouvé qu'il est innocent du crime qui l'a vu condamner au bagne à perpétuité par la Cour d'Assises de Quimper en 1924. La justice et la police ont commis une erreur. Cette affaire retentissante est même devenue le symbole de l'erreur judiciaire. Elle reste toujours d'une brulante actualité sur les certitudes de la police et de la justice française.


Affaire Seznec Bertrand Vilain
Affaire Seznec : Les archives du FBI ont parlé Bertrand Vilain MonsieurBrocanteur


Bertrand Vilain, brocanteur breton à l'international, partage sa vie entre le Finistère et le Texas. Il est passionné par l'affaire Seznec depuis 2006. Il a déjà écrit un ouvrage publié en 2011. En 2018, avec Denis Langlois et une équipe de bénévoles, il a coordonné des fouilles privées à Morlaix dans l'ancienne scierie de Seznec. Il a participé à plusieurs reportages TV sur planète +, France 2, France 3. Il a fait l'objet de nombreux articles de journaux.

Affaire Seznec Franc2 France 3 Planête +

Nouvelle version corrigée, revue, augmentée en décembre 2020

Pour commander : 

- version livre broché au prix de 19,80 € :

 
- version digitale au format pdf téléchargeable immédiatement  :

https://www.etsy.com/listing/900265824/version-digitale-affaire-seznec-les

- version livre broché en payant par chèque de 19,80 € plus 4,67 € de port soit un total de 24,47 € (à l'ordre de Bertrand Vilain)

adressé à :

MonsieurBrocanteur éditeur
Moulin de Saint Eloy

29460 Saint Eloy

indiquez votre prénom/nom adresse complète et éventuellement email (pour être informé de l'expédition)

- en librairie disponible chez Dialogue à Morlaix et Brest ou Gwennili Café-Librairie au Faou...


- version digitale réservée 

Pour les journalistes, vous pouvez demander une version digitale gratuite (faire la demande par courriel à MonsieurBrocanteur@gmail.com




jeudi 8 octobre 2020

Article de Bertrand Patenaude Wall Street Journal du 8 octobre 2020 sur le réseau d'espions Nazis et Leon Turrou

 https://www.wsj.com/articles/the-nazi-spy-ring-in-america-review-hoover-was-furious-11602198019

 

Bertrand Patenaude Wall Street Journal

 Article de Bertrand Patenaude WSJ 8 octobre 2020

 

Cet article fait suite à la sortie du dernier livre de Rhodri Jeffreys-Jones, "The Nazi Spy Ring". Bertrand Patenaude conteste l'importance de l'influence de Leon Turrou sur l'opinion publique américaine concernant la neutralité des Etats-Unis. De plus, il considère que le portrait de Turrou fait par Rhodri n'est pas le reflet de ce que contiennent les archives du fonds Hoover ou du FBI.

 

jeudi 1 octobre 2020

Rhodri Jeffreys-Jones : The Nazi spy ring in America

Le livre de Rhodri Jeffreys-Jones The Nazi spy ring vient de sortir chez the history press.
 Rhodri est un historien, professeur d'histoire américaine à l'Université d'Edimbourg en Ecosse. Pour plus d'information sur sa biographie, vous pouvez vous rendre sur sa page wikipédia.

Son livre traite d'une affaire qui a fait grand bruit en 1938 sur le démantèlement d'un réseau d'espions nazis aux Etats-Unis. Le FBI s'est occupé de cette affaire. Un des agents en charge n'était autre que Léon Turrou. Cette histoire d'espionnage assez complexe est méconnue aujourd'hui.


Rhodri Jeffreys-Jones
Rhodri Jeffreys-Jones : Ring of Spies

 
Rhodri Jeffreys-Jones évoque très brièvement l'affaire Seznec dans les notes du livre. C'est lui qui m'a transmis le volumineux dossier du FBI sur Leon Turrou. Nous échangeons régulièrement. Le Turrou de 1938 n'est probablement plus exactement celui des années 20.  Rhodri a tendance à minimiser le coté obscur de l'agent du FBI sans toutefois l'occulter.

mardi 28 avril 2020

Article du Figaro du 28 avril 2020



Article de Margaux D'Adhémar repris de l'article du Parisien


https://www.lefigaro.fr/actualite-france/affaire-seznec-la-piste-d-un-escroc-americain-relance-les-speculations-20200428



Affaire Seznec: la piste d'un escroc américain relance les spéculations

Des documents retrouvés dans les archives du FBI remettent en cause l'hypothèse d'une mort accidentelle de Pierre Quéméneur.
Le 4 novembre 1924, Guillaume Seznec (à gauche) a été condamné au bagne à perpétuité pour le meurtre de Pierre Quémeneur (à droite).
Le 4 novembre 1924, Guillaume Seznec (à gauche) a été condamné au bagne à perpétuité pour le meurtre de Pierre Quémeneur (à droite). STF / AFP
L'affaire date de 1923 : Pierre Quéméneur, conseiller général du Finistère, disparaît mystérieusement durant un voyage d'affaires effectué entre la Bretagne et Paris avec le propriétaire d'une blanchisserie de Saint-Pierre-Quilbignon, Guillaume Seznec. Les deux acolytes se rendaient à Paris pour procéder à la vente à l'Union soviétique de voitures Cadillac rétrocédées à la France par l'armée américaine. Le procès de Seznec, au cours duquel 148 témoins sont entendus, dure huit jours. Ce dernier est reconnu coupable du meurtre de Pierre Quéméneur, condamné aux travaux forcés à perpétuité, et sera libéré par anticipation en 1947. Les neuf demandes de révisions de cette affaire ont toutes échoué.
C'est un fait qui, longtemps, n'a pas semblé essentiel à la justice, mais qui pourrait remettre en question la théorie selon laquelle Marie-Jeanne Seznec, l'épouse de Guillaume Seznec, aurait accidentellement provoqué la mort de Pierre Quéméneur, à Morlaix, en repoussant ses avances. Interrogé dans Le Parisien, le brocanteur Bertrand Vilain, co-organisateur des fouilles autour de l'ancienne maison des Seznec en 2018 et auteur de «Affaire Seznec: les archives du FBI ont parlé», publié ce mardi, explique que d'après ses recherches sur plus de 600 documents dans les archives du FBI, «Quéméneur serait sans doute revenu à Morlaix pour annoncer aux Seznec qu'il avait perdu leur argent (...), arnaqué par un intermédiaire».
Cet intermédiaire serait un certain Léon Turroù qui, juste après la disparition de Quéméneur, mène grand train à Monaco. Selon le brocanteur, ce dernier aurait disposé de dépôts de garantie versés par Quéméneur et Seznec, et se serait envolé avec. Un fait qui pourrait éclairer un peu plus la relation entre les deux associés, réactivant la théorie du meurtre de Quéméneur par Seznec. Bertrand Vilain en est persuadé : Léon Turroù est un personnage rocambolesque sur lequel il conviendrait de s'attarder davantage. Il trouve nombre de coïncidences, dont la preuve que Leon Turroù était sur le paquebot Berengaria, en provenance de New York, et accostait à Cherbourg le 21 mai 1923. Soit le jour où Seznec appelle Quéméneur, un appel qui déclenche leur départ pour Paris afin de rencontrer le mystérieux Américain.



Affaire Seznec : les archives du FBI ont parlé

On parle du livre " Affaire Seznec : les archives du FBI ont parlé " : Bonjour Je suis Bertrand Vilain, brocanteur Finistérien...