dimanche 19 septembre 2021

L'inspecteur Bonny et une demande de révision

Ceux qui suivent l'affaire Seznec savent qu'il y a actuellement un intérêt grandissant pour une nouvelle et probablement dernière demande de révision. Nous constatons que le public est toujours dans une très large majorité convaincu de l'innocence de Guillaume Seznec. A titre personnel, j'ai acquis la certitude qu'il avait été la victime d'une erreur judiciaire qu'assez tardivement et à la suite de mes découvertes sur le trafic de Cadillac. C'est le cœur de toute l'affaire Seznec avec cette mystérieuse vente de Cadillac à la Russie des Soviets. Un américain du nom approximatif de Scherdly ou Charly en était l'intermédiaire en France.

Le commissaire Vidal a chargé l'inspecteur Bonny de rechercher ce fameux américain. Le 25 juin 1923, Bonny a trouvé un Suédois du nom de Scherdin dont les bureaux se situaient au 1 Bd Malesherbes à Paris. Ce scherdin avait une fiche à la Sûreté Générale pour avoir soi-disant tenu des propos favorables à l'Allemagne pendant la guerre. La Préfecture de Paris avait ordonné l'expulsion puis devant la faiblesse des charges avait renoncé à son exécution. La piste suivie par Bonny s'avère être fausse et l'inspecteur s'en rend compte le jour même après un entretien avec le consul de Suède. Bonny fait un rapport le 8 juillet, un dimanche. C'est la seule investigation qui sera entreprise pour mettre à jour cette affaire de Cadillac. Elle sera enterrée et oubliée.

Bonny a déclaré le 27 décembre 1944, avant d'être fusillé qu'il regrettait d'avoir envoyé au bagne un innocent en parlant de Seznec. Selon les propos rapportés par son fils, Jacques Bonny, "moi qui avais participé à l'enquête, j'étais certain qu'il avait tué le conseiller général Quéméneur. Ce n'est que bien des années plus tard que j'ai eu la certitude, pour ainsi dire formelle, que Seznec était innocent. Et pourtant, il est au bagne depuis plus de vingt ans et par ma faute, parce que je me suis trompé de bonne foi..."

Sur cette affaire, c'est quasiment la seule investigation faite en responsabilité par Bonny. En juin-juillet 1923, si des recherches sérieuses avaient été entreprises, il aurait été facile de retrouver l'américain et de résoudre toute cette affaire.

Pourtant, il y a bien eu une affaire de 24 Cadillac vendues à la Russie des Soviets vers le mois de mai 1923. Quéméneur, Saleun, Achermann, Pouliquen et Seznec donnent des détails très précis qui s'avèrent être justes. Il y a donc eu un Américain en poste à Moscou qui était en contact avec les services spéciaux soviétiques qui les a informés.

Le seul américain possible qui correspond au profil fait par Quéméneur, qui est présent aux mêmes dates et lieux que l'affaire Seznec, qui était au cœur du pouvoir soviétique et qui parle français, anglais, russe a été retrouvé. Il s'agit de Léon Turrou.

Pierre Quéméneur a indiqué qu'il avait été mis en relation avec cette affaire de Cadillac par une petite annonce. Cette annonce existe bien et elle a été retrouvée. 

 

Léon Turrou, ancien agent du FBI, Lieutenant-colonel dans l'armée américaine apparaît sous un jour de plus en plus sombre. Il sera impliqué dans une série d'activités douteuses et dans une vaste escroquerie concernant la liquidation des stocks US en Europe après le second conflit mondial.

Tous ces éléments et d'autres sont argumentés, prouvés par de nombreuses archives. Il manque encore quelques éléments comme par exemple la liste des passagers du Berengaria qui ont débarqué à Cherbourg le 21 mai 1923 à 16:00. Le nom de Leon Turrou devrait y figurer. Des recherches sont en cours dans les archives UK.


Rapport de l'inspecteur Bonny





Affaire Seznec Bertrand Vilain
Affaire Seznec : Les archives du FBI ont parlé


Bertrand Vilain, brocanteur breton à l'international, partage sa vie entre le Finistère et le Texas. Il est passionné par l'affaire Seznec depuis 2006. Il a déjà écrit un ouvrage publié en 2011. En 2018, avec Denis Langlois et une équipe de bénévoles, il a coordonné des fouilles privées à Morlaix dans l'ancienne scierie de Seznec. Il a participé à plusieurs reportages TV sur planète +, France 2, France 3. Il a fait l'objet de nombreux articles de journaux.

Affaire Seznec Franc2 France 3 Planête +

Nouvelle version corrigée, revue, augmentée en 2021

Pour commander : 

- visitez notre page de vente avec une petite vidéo et paiement sécurisé :

 
ou

https://www.etsy.com/fr/listing/778890531/affaire-seznec-les-archives-du-fbi-ont


- version livre broché en payant par chèque de 19,80 € plus 4,67 € de port soit un total de 24,47 € (à l'ordre de Bertrand Vilain)

adressé à :

MonsieurBrocanteur éditeur
Moulin de Saint Eloy

29460 Saint Eloy

indiquez votre prénom/nom adresse complète et éventuellement email (pour être informé de l'expédition)

- disponible en librairie chez Dialogue à Morlaix et Brest, espace culturel Leclerc de Brest, Gwennili Café-Librairie au Faou...


- version digitale réservée 

Pour les journalistes, vous pouvez demander une version digitale gratuite (faire la demande par courriel à MonsieurBrocanteur@gmail.com




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Joséphine Baker et le Berengaria

En lisant la biographie de Josephine Baker (de son vrai nom, Freda Josephine McDonald), je me suis aperçu qu'elle était arrivée en Franc...